Pourquoi parler de l’AVC en entreprise?

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Pourquoi pensons-nous qu'il faut parler de l'Accident Vasculaire Cérébral en entreprise?

Pourquoi avons-nous choisi d’intervenir en entreprise pour parler de l’AVC ?

De premier abord on peut penser que le sujet de l’AVC est un sujet personnel et assez sensible pour ne pas être abordé dans la sphère professionnelle.

Nous pensons le contraire.

Dans la sphère professionnelle nous côtoyons des personnes qui proviennent de tous milieux, qui ont des antécédents familiaux différents et surtout des connaissances très différentes sur le sujet.

C’est justement parce que nous avons tous un background différent et des connaissances multiples et variées qu’il est intéressant d’intervenir en milieu professionnel pour évoquer l’AVC et sensibiliser au sujet.

Chez Life Medical Control nous proposons des sessions d’environ une heure en entreprise pour parler de l’AVC, ses symptômes et gestes à suivre en cas d’AVC ainsi que ses facteurs de risques pour mieux comprendre quelles solutions existent pour prévenir l’AVC. Notre métier est d’informer et de donner des outils pour permettre une meilleure prévention primaire de l’AVC. Nous proposons donc à la fin de chaque session d’information, et avec le concert de l’entreprise, l’accès au test NeuroCoach pour agir concrètement en prévention.

Voici nos arguments: 

–> La méconnaissance du sujet

C’est en fait en échangeant avec des gens autour de nous que nous sommes rendus compte que demeurait une forte méconnaissance du sujet AVC. Au-delà du sigle et des concepts vagues, beaucoup de personnes connaissent mal le sujet, certains parfois ne sachant même pas quel organe est affecté par l’AVC.

Il nous a alors paru évident que l’on avait un rôle à jouer pour informer et sensibiliser à ce sujet. C’est indispensable à la fois pour mieux connaître en quoi ça consiste mais également car l’AVC suscite, à juste titre, beaucoup de craintes. Cette crainte provient entre autres d’une méconnaissance du sujet qui ne fait qu’alimenter des fausses idées ou des préjugés sur le sujet. Notre rôle est donc de détricoter tout ça et d’apporter de vraies informations.

Nous avons au sein de l’équipe accumulé beaucoup de savoirs sur l’AVC et ses facteurs de risques. Nous avons envie à présent de partager ces connaissances.

–> Dans le cas de l’AVC il ne faut pas perdre du temps

En effet chaque minute peut faire la différence, en termes de survie, mais également en termes de capacité de récupération post-AVC.

C’est pourquoi aujourd’hui il n’existe pas de meilleures actions, que de savoir reconnaître les signes de l’AVC et d’agir vite en composant le 15.

Le fait d’être en capacité d’avoir ces bons réflexes peut faire la différence le jour où un collègue ou un proche fait un AVC.

C’est en étant tous sensibiliser, que nous améliorerons la rapidité de prise en charge et nous réduirons le risque de séquelles.

–> Parce que très peu savent que l’AVC n’est pas inévitable

Et oui malheureusement beaucoup pensent encore que l’AVC est une conséquence inévitable du destin. Pourtant de nombreux AVC proviennent de facteurs de risques, qui pourraient donc être évités. Faire de la prévention, c’est également expliquer ce qui peut provoquer un AVC et quels moyens on a à sa disposition pour réduire ses risques. Lorsqu’on comprend que ça fonctionne comme un mécanisme on comprend que l’AVC n’est pas une fatalité. Il existe de nombreux facteurs de risques, certains plus connus que d’autres, qui sont souvent asymptomatiques. Ils ne sont donc généralement pas traités, et détectés une fois le premier AVC réalisé.

C’est dommage, parce qu’avec plus d’informations et d’outils à dispositions, nous pourrions être plus préparer face au risque que représente l’AVC.

Conclusion

Il nous semble essentiel d’aller plus loin dans les actions de prévention et d’informations au public, surtout lorsqu’on peut à son échelle avoir un impact. L’entreprise est le lieu idéal pour aborder ces sujets qui concerne à la fois les collaborateurs que les employeurs. Nous sommes tous concernés et nous pouvons tous en constater les conséquences. 

Avec notre offre entreprise et notre engagement en prévention nous souhaitons diffuser ce message, l’AVC n’est pas une fatalité. Mettre en lumière ses facteurs de risques avant qu’ils n’aient entrainé trop de conséquences c’est se donner des chances d’éviter l’AVC. 

Claire

Chef de Produit NeuroCoach, j'ai en charge le déploiement de nos offres de prévention auprès des professionnels de santé, mais également du grand public. Un sujet vous intéresse? N'hésitez pas à me contacter!

Laissez un commentaire

A propos de l'auteur

Claire est Chef de Produit au sein de Life Medical Control. Elle assure le lien entre nos équipes scientifiques et marketing. Une de ses missions est ainsi de communiquer sur les actions de l’entreprise afin de mieux en faire comprendre les activités et enjeux. 

Posts récents

Suivez-nous

Découvrez nos vidéos

Sign up for our Newsletter

Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit