Entouré d’un réseau unique

Depuis 2017 nous avons lancé une phase d’expérimentation dans des pharmacies et centre d’examens de santé partenaires de la région Auvergne Rhône-Alpes.

Cette expérimentation a pour but de tester notre solution NeuroCoach sur le terrain tout en apportant une nouvelle innovation au sein de ces établissements. 

L’idée est de pouvoir se reposer sur les pharmaciens, médecins et infirmiers, tous référents de santé, pour proposer le test de dépistage des facteurs de risques d’AVC au près d’une large population et de l’informer quant à ses risques. Aujourd’hui nombreuses sont les victimes d’AVC qui auraient pu être alertées en amont mais qui se trouvaient en dehors des radars. 
Avec cette initiative, nous souhaitons sensibiliser ces personnes hors radars sur des facteurs de risques asymptomatiques qui sont: la Fibrillation Atriale, le Syndrome d’apnées du sommeil ainsi que le dérèglement du Système Nerveux Autonome. 

Ce partenariat, toujours en croissance, est une chance exceptionnelle de pouvoir allier notre technologie et nos connaissances au savoir des professionnels de santé et de pouvoir profiter de leur relation de proximité avec leur patient pour sensibiliser un large public. 

Ci-dessous notre réseau de partenaires. 

 

Témoignage 

"J'ai été contacté il y a plus d'un an pour proposer de déployer le Neurocoach dans notre région, avec l'argument de la facilité d'accès des pharmacies pour les usagers partout sur le territoire. L'AVC représente un coût environ 9 Milliards d’€ par an (70.000€/AVC – 130.000AVC/an). Les hypothèses les plus basses seraient que cette prévention primaire permettrait d'éviter entre 15 et 25% des AVC, à terme, si les facteurs de risque étaient connus suffisamment tôt. Nous avons lancé ce projet NeuroCoach au mois de septembre 2017 et les résultats sont extrêmement intéressants. Ce projet s'inscrit pleinement dans les objectifs fixés par le ministère de la santé en termes d’innovation et de prévention. Il répond aux attentes en termes de vieillissement de la population, d’accès aux soins, de perte d’autonomie. Sans compter les autres possibilités de ce dispositif qui permettrait de mieux suivre certains traitements instaurés, sans obliger les usagers à se déplacer. Il peut aussi accompagner au mieux les médecins généralistes dans leur exercice au quotidien, peu importe leur localisation sur le territoire."
Olivier Rozaire
Président de l'URPS pharmaciens Auvergne Rhône Alpes
"L’objectif de l’étude Prevent’AVC est d’implémenter un programme de prévention des AVC chez les personnes âgées à risque et vivant à domicile. Les personnes à risque sont repérées par les référents prévention (pharmaciens/infirmiers/médecins/centres d’examens de santé…) qui leur proposent un enregistrement pour repérer les facteurs de risque de l’AVC grâce au NeuroCoach. Les analyses sont ensuite envoyées au patient et à son médecin traitant pour qu’il puisse apporter la solution correctrice du facteur de risque en fonction du résultat de l’enregistreur. L’objectif est également d’orienter les participants à risque vers un parcours prévention via un accompagnement vers des séances collectives de prévention."
Jessica Guyot
Chargée de recherche, Chaire santé des aînés, Ingénierie de la prévention

Les partenaires