Le concept

Ce projet a émergé suite à des études cliniques sur la limitation du vieillissement par activation du Système Nerveux Autonome qui ont démontré que la baisse d’activité du Système Nerveux Autonome précède l’apparition des facteurs de risques cardiovasculaires classiques.

Parmi les études réalisées, l’une en particulier est basée sur une surveillance à long terme des éléments du vieillissement.  Cette étude a montré la séquence des anomalies du vieillissement avec d’abord une perte d’activité du Système Nerveux Autonome, suivie d’apparition d’hypertension artérielle et d’inflammation généralisée, à la source d’un vieillissement général accéléré de tout l’organisme.

Plus précisément, dans nos études, une étape du  vieillissement s’est avérée être de l’apnée du sommeil asymptomatique, proportionnelle à la perte d’activité du Système Nerveux Autonome. Surtout, cette apnée du sommeil s’est révélée associée à une perte proportionnelle de matière grise du tronc cérébral, perte qui concerne les centres principaux de régulation de la pression artérielle, de la ventilation et de l’inflammation, amenant un vieillissement vasculaire accéléré, touchant tous les organes. De plus, une étude d’incidence a montré que plus de 40 %  des sujets âgés de 65 ans  présentaient une apnée du sommeil, tout à fait asymptomatique.

Ceci est également associé à des atteintes cognitives. Il est aujourd’hui considéré que les atteintes  que nous avons observées au niveau des IRM cérébrales sont des atteintes initiales de la maladie d’Alzheimer.

L’atteinte peut être précoce, dès l’âge de 50 ans. Certains hôpitaux se sont penchés sur ce problème et proposent des bilans, toutefois partiels, de l’activité du Système Nerveux Autonome, généralement dans le cas d’une prise en charge de l’hypertension artérielle.

 

Les maladies à prévenir sont les accidents vasculaires cérébraux et cardiaques, mais également le déclin cognitif, les démences de type Alzheimer et maladies apparentées.

Les sujets présentant ces pathologies sont 850 000 en 2008 en France,

ce nombre devrait atteindre 1 200 000 en 2020

et 1 700 000 en 2028.

Tous ces travaux et études nous ont permis d’isoler des marqueurs nous permettant de donner une indication du niveau de qualité du SNA.

Suite à cela, nous avons développé les moyens et services nous permettant de proposer au plus grand nombre une solution rapide , non intrusive et précise.